Travailler à l'étranger

  • Le top des métiers pour travailler à l'étranger ou voyager

    Les métiers qui permettent de voyager ou de travailler à l'étranger ont la cote. Découvrir d'autres horizons est d'autant plus tentant qu'une expérience à l'international est un atout sur un CV. Secteurs qui recrutent, compétences françaises recherchées... JcomJeune vous donne quelques pistes.

  • Emploi en Chine : quelles opportunités pour les jeunes diplômés ?

    Même si les jeunes ingénieurs séduisent toujours les employeurs chinois, les profils commerciaux tirent aussi leur épingle du jeu. Deux conditions pour se faire une place en Chine : savoir s'exprimer en chinois et posséder une vraie expertise professionnelle.

  • Jeunes diplômés : l’Allemagne recrute

    Face au déclin démographique et au manque de main-d’œuvre locale, l’industrie allemande recrute de plus en plus d’étrangers qualifiés. Profils recherchés, secteurs clés, régions où trouver… Ce dossier vous donne les pistes pour faire carrière en Allemagne. Alors, prêt à traverser le Rhin ?

  • Wwoofing : aidez une famille contre le gîte et le couvert !

    Wwoof ? Sous ce nom étrange se cachent des voyages solidaires, écologiques et économiques. Le principe : vous aidez une famille quelques heures par jour et, en échange, elle vous loge, vous nourrit et vous fait partager son quotidien. Pourquoi et où wwoofer ? Comment trouver vos hôtes ? Nos réponses.

  • Voyager sans se ruiner

    Comment voyager à l’étranger quand on n'a pas forcément le budget qui va avec le projet ? Toutes les solutions pour payer moins cher votre séjour, ou le financer en travaillant sur place. Promos, couchsurfing, wwoofing, programme vacances travail… JcomJeune vous donne les clés pour voyager sans vous ruiner.

  • Trouver un job à l'étranger

    Pour la période d'été ou pour plus longtemps pendant l’année, trouver un job à l’étranger demande surtout de la motivation. Quel type de job chercher ? Pour espérer gagner combien ? Comment postuler ? Quels pièges éviter ? Avant de faire vos bagages, prenez votre courage à deux mains pour décrocher le job qui vous fera voyager.

  • Jobs à l’étranger : tout sur le Programme Vacances Travail

    Solution idéale pour découvrir d'autres horizons sans vous ruiner, le Visa Vacances Travail vous permet de décrocher des jobs à l'étranger pour financer votre séjour. Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Argentine, Japon, Corée du Sud, Hong Kong ou Singapour, vous avez l'embarras du choix !

  • Emploi en Australie : comment trouver et vous préparer à partir ?

    L’Australie allie une nature sauvage à une économie florissante et les besoins en main-d’œuvre qualifiée y sont importants. Le gouvernement a adopté une politique migratoire plus souple afin d’encourager la venue des travailleurs internationaux à la recherche d'un emploi en Australie.

  • Travailler au Canada

    150 000 Français sont installés au Canada. Et pour cause : les Provinces et les Territoires favorisent l'intégration des immigrants, les opportunités de travail sont nombreuses. Pour y décrocher un emploi, vous devez avoir un bon niveau d’anglais et faire reconnaître compétences et diplômes.

  • Travailler au Royaume-Uni

    Vous êtes nombreux à choisir le Royaume-Uni pour vous expatrier. Culture, langue, salaires... Pour réussir votre projet, préparez-le et posez-vous les bonnes questions : comment trouver un job, un emploi ? Comment vous loger ? Quel budget prévoir ? Quel niveau en langue est exigé ?


Questions-Réponses

Le PVT est-il un programme payant ?

Le PVT est gratuit, mais vous devez tout de même payer des frais de participation exigés par l’ambassade de votre pays de destination pour le traitement de votre demande de visa. Ces derniers varient en fonction des pays et peuvent atteindre 300 €.

À qui s’adresse le VVT - Visa Vacances Travail ?

Les conditions de participation peuvent varier selon les pays, mais, d’une façon générale, le Visa Vacances Travail s’adresse aux Français de 18 à 30 ans, et de 18 à 35 ans pour le Canada. En revanche, le programme de Singapour est à part : il est réservé aux jeunes de maximum 25 ans issus d'établissements d'études supérieures reconnus par le gouvernement singapourien.

Peut-on partir plusieurs fois en PVT ?

Vous pouvez bénéficier de 6 PVT consécutifs, mais seulement si vous changez chaque fois de pays. Seule exception : l'Australie où vous pouvez partir une seconde fois, à condition d'avoir travaillé dans des régions et domaines particuliers pendant au moins 3 mois durant votre PVT.

Quels pays ont signé des accords avec la France pour le VVT ?

Le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, l'Argentine, Hong Kong et, avec des conditions particulières et plus sélectives, Singapour.

Puis-je envisager de travailler à l'étranger si je n'ai pas de diplôme ?

Oui, certains postes sont accessibles aux non-diplômés s'ils parlent un peu anglais ou espagnol selon les pays. Mais il s'agira souvent de postes saisonniers (animation, hôtellerie-restauration...).

Y a-t-il des débouchés pour les professeurs de français langue étrangère ?

Tout dépend des langues que vous parlez. L'anglais, l'espagnol ou le chinois augmentent vos chances, car l'Amérique latine et la Chine sont de gros recruteurs en FLE. Il y a aussi des postes en France pour le public migrant.

Faut-il un visa pour travailler en temps que saisonnier en Australie ?

Pour travailler en Australie moins de 3 mois, l’Autorisation électronique de voyage (Electronic Travel Authority) remplace le visa. Elle est gratuite.

Combien coûte un visa de travail australien ?

Pour un VVT, comptez 200 € pour un délai de 3 semaines d’attente maximum. Pour un Visa d’immigration qualifiée, comptez environ 2 250 € pour 1 à 3 mois d’attente (visa temporaire) ou 5 à 12 mois (visa permanent).

Comment obtenir un visa de travail australien ?

Vous pouvez obtenir un visa vacances travail (VVT) auprès de l'ambassade d'Australie en France.

Puis-je dire que j'aime voyager si je postule dans l'humanitaire ?

Oui, si vous expliquez que cela vous permet de parler régulièrement des langues étrangères et que vous avez l'habitude de voyager sans grand confort et en allant à la rencontre de la population locale (ce qui est le cas lors des missions).

FAQ
Puis-je envisager de travailler à l'étranger si je n'ai pas de diplôme ?

Oui, certains postes sont accessibles aux non-diplômés s'ils parlent un peu anglais ou espagnol selon les pays. Mais il s'agira souvent de postes saisonniers (animation, hôtellerie-restauration...).

Travailler à l'étranger
A qui doit-on s’adresser pour obtenir un permis de travail au Canada ?

 

Si vous êtes français, adressez-vous au Bureau canadien des visas en France, ambassade du Canada à Paris, section de l’immigration : www.amb-canada.fr.

Travailler à l'étranger
Quel niveau d’anglais doit-on avoir pour trouver un emploi au Canada ?

Un bon niveau est essentiel pour travailler au Canada. Il existe des tests internationaux normalisés, mais parfois l’organisme d’évaluation demande un test précis, vérifiez bien lequel. Informez-vous et évaluez votre niveau sur www.language.ca.

Travailler à l'étranger