Les aides pour financer votre permis

Les aides pour financer votre permis © Lassedesignen / Fotolia

Se préparer au permis de conduire coûte cher : au bas mot, 1 200 € ! Et la facture peut grimper beaucoup plus haut si vous devez repasser l’examen plusieurs fois. Il existe toutefois des aides sous forme de crédits ou de coups de pouce.

L’heure de conduite est parfois facturée plus de 45 € dans les grandes villes. Comme il faut compter environ 30 heures de pratique au volant avant de se présenter à l’examen, la note grimpe vite. Il est difficile pour certains jeunes, sans revenu régulier, de se lancer dans un tel investissement. Il existe toutefois quelques aides.

Le permis à un euro par jour

Cette formule consiste en un prêt à taux zéro ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans qui passent pour la première fois le permis de conduire de la catégorie B (véhicules légers) ou de la catégorie A (moto de plus de 125 cm3).

Le montant du prêt doit être égal à 800 €, 1000 € ou 1200 € sans excéder le montant inscrit dans le contrat de formation, ou à 600 € dans le cas d'obtention d'une aide complémentaire directe de l'État ou d'une collectivité locale.

Le remboursement se fait sur la base de 30 € par mois (d’où la formule “un euro par jour”). Les intérêts sont pris en charge par l'État.

Pour bénéficier de ce prêt, le jeune doit s’inscrire dans une auto-école partenaire de l’opération
et déposer un dossier de prêt auprès d’une banque également partenaire du dispositif.

La banque peut refuser le prêt si elle considère que le jeune n’a pas les capacités financières pour le rembourser, ou exiger une caution (par exemple, de ses parents).

Bon à savoir. Le Comité interministériel de la sécurité routière du 13 janvier 2009 a décidé d’assurer la prise en charge par l’État du cautionnement du prêt pour les jeunes exclus de cette formule faute de caution et inscrits dans une démarche de formation ou d’accès à l’emploi. Renseignez-vous sur ce dispositif auprès d’une banque partenaire de l’opération “Permis à un euro par jour”.

Les aides des collectivités locales

De nombreux conseils régionaux ont mis en place des dispositifs d’aide au financement du permis de conduire.  Les conditions pour en bénéficier diffèrent d’une région à l’autre. Même chose du côté des conseils généraux élus au niveau départemental. Souvent priorité est donnée aux jeunes disposant de peu de ressources et engagés dans un processus de formation ou d’accès à l’emploi.
Un conseil. Avant de vous inscrire dans une auto-école, contactez vos conseil régional et départemental pour connaître les éventuelles aides auxquelles vous pourriez prétendre.
La bourse au permis
À ce jour, une soixantaine de communes et quelques communautés de communes ont mis en place un dispositif de “bourse au permis” destiné aux jeunes de 18-25 ans (plus particulièrement à ceux sans ressources personnelles ou familiales suffisantes pour financer leur permis). La bourse au permis consiste en la prise en charge par la municipalité d’une partie du coût de la formation en contrepartie d’une activité d’intérêt collectif (40 à 50 heures) effectuée par le jeune dans une structure identifiée (en général, association caritative). Renseignez-vous auprès de votre commune pour savoir si elle propose cette mesure.

Anne-Marie Le Gall

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.