Opérateur de maintenance voie

Opérateur de maintenance voie (Visuel) © Gail Johnson - Fotolia

Le poseur de voie ferrée ou opérateur de maintenance voie participe à la création de lignes nouvelles, à leur renouvellement, à leur réparation et à l’entretien de leurs abords immédiats.

Description métier

Le poseur de voie exécute des travaux manuels pour la construction de voies ferrées.

Il utilise des engins de chantier très spécialisés : tronçonneuses à disque, tirefonneuse, clipseuse, positionneur, frappeur, lève-rails, pinces à rails… pour poser de lourdes charges (une traverse pèse de 60 à 240 kg, un rail peut mesurer 300 m de long et peser 80 kg/m !). Traverses et rails sont posées sur un ballast en pierres concassées.

Le poseur découpe et perce les rails et les traverses avec une tronçonneuse à disque et solidarise les deux avec des boulons ou des clips.

Les rails sont boulonnés entre eux par des éclisses. Après le bétonnage de la voie, le poseur effectue la mise en place des isolants anti-vibrations à l’aide de pinceaux ou de pistolets. En raison des charges importantes, des appareils de levage assurent la manutention.

Opérateur de maintenance, il assure le nivellement du ballast, l’entretien des installations annexes et le débroussaillage des abords de la voie. Il accompagne et pilote les engins sur rails.

Poseur ou opérateur de maintenance, il travaille en équipe, toujours en plein air et très souvent dans une atmosphère bruyante.

Sauf en cas d’accident, ses horaires sont réguliers. Le travail de nuit est fréquent. Par roulement, il peut être soumis à une astreinte en cas de force majeure.

Ce métier exige beaucoup de vigilance et d’attention aux questions de sécurité, une intense manutention et une capacité de travail en sous terrain (tunnels). Déplacements et logements provisoires sont fréquents.

Études / Formation pour devenir Opérateur de maintenance voie

A l’embauche, la SNCF recrute et organise une formation spécifique, théorique et pratique, de 8 semaines (formation préparatoire au métier d’opérateur de maintenance de voie). Cette formation est validée par une évaluation professionnelle.

Sinon certains diplômes de l’enseignement professionnel et technologique sont appréciés par les recruteurs. Citons, à titre d’exemples, des CAP ou des bacs professionnels dans les domaines de la mécanique, de la métallerie, du bâtiment et des travaux publics :

- CAP agent de maintenance des industries de matériaux,
- CAP conduite de systèmes industriels, option fabrication et assemblage,
- CAP maintenance des matériels, option travaux publics et de manutention,
- Bac professionnel MEI - maintenance des équipements industriels.

Pour évoluer vers des postes de responsabilité une formation post-bac est conseillée :
- MC (mention complémentaire) d’agent de transport exploitation ferroviaire (ATEF). Cette MC permet d'exercer le métier d’opérateur circulation.

Toutes ces formations se préparent également par alternance


Évolutions

Le personnel de maintenance des voies peut suivre des actions de formation en liaison avec les évolutions techniques et les machines utilisées. Il est possible d’accéder à des responsabilités de chef d’équipe ou à d’autres métiers s’exerçant sur des chantiers.

Salaires

Salarié de la SNCF, de Réseau ferré de France, de la RATP ou d’un autre réseau ferré urbain, l’opérateur de maintenance voie reçoit mensuellement une rémunération à l’embauche de l’ordre du Smic (1 445 € brut mensuel). plus primes.

Métier accessible

  • après la 3e, un CAP ou un BEP

Centres d'intérêts

  • Réparer
  • Se dépenser physiquement

Synonymes

  • agent d'entretien des voies
  • poseur de voie
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

SNCF
www.sncf.com

Ministère des Transports
www.equipement.gouv.fr

RATP
www.ratp.fr

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.