Délégué médical

Délégué médical (Visuel) © Aurélien Pottier - fotolia

Le délégué médical est un informateur médical. Il est le porte-parole du laboratoire pharmaceutique qui l’emploie. Toujours en déplacement, il fait le lien entre le laboratoire et le médecin.

Description métier

Le délégué médical parcourt la région qui constitue son secteur pour présenter les nouveaux médicaments aux médecins ou aux hôpitaux.

Mais la similitude avec le représentant s’arrête là puisque le visiteur ne vend pas directement. Sa mission est d’informer et de démontrer l’efficacité du médicament pour inciter le médecin à le prescrire.

Même si le délégué n’est pas un vendeur, il doit être un très bon commercial et maîtriser toutes les techniques de communication. Il rend visite à six ou sept médecins par jour à leur cabinet ou dans leur service hospitalier pour promouvoir les produits du laboratoire qu’il représente.

Il doit savoir démontrer les vertus du médicament, en décrire la composition, les contre-indications, les effets secondaires et le mode d’emploi. Il doit donc connaître en professionnel les produits qu'il vend. Il lui faut pour cela un certain bagage scientifique.

Le délégué médical passe une bonne partie de sa vie professionnelle dans sa voiture et dans les salles d’attente des praticiens.

Les rapports qu’il doit rédiger à destination des labos constituent également l’une des contraintes indispensables de ce métier.

A noter : il existe aussi des délégués dentaires et vétérinaires.

Études / Formation pour devenir Délégué médical

L’accès à la profession de délégué médical est réglementé. Il existe deux voies pour obtenir la carte professionnelle indispensable pour exercer :

-    des écoles privées, en partenariat avec le CPNVM (comité professionnel national de la visite médicale) préparent au titre de visiteur médical. Pour entrer en formation, il faut avoir un bac + 2 minimum (BTS, DUT, L2, Deust du domaine biologie ou scientifique), passer un examen sur dossier et subir des tests. Durée des de la formation : entre 9 et 12 mois avec stage en entreprise,

- des universités (en liaison avec le CNPVM) préparent à la formation de visiteur médical dans le cadre d’un DU (diplôme d’université), ou d’un Deust. Le Deust se fait en  2 ans après le bac à Limoges, le DU en 1 an après un bac + 2 à Lille 2. Enfin la licence professionnelle se prépare en 1 an après un bac + 2 dans une quinzaine d’universités. www.enseignementsup-recherche.
gouv.fr
rubrique Enseignement supérieur / Universités

Attention : les formations, privées et publiques, sont payantes.

Évolutions

Toujours en déplacement, le métier de délégué médical s'use vite et après une dizaine d’années d’exercice, beaucoup de délégués essaient de se sédentariser.

Ils peuvent devenir responsables d’équipe ou chefs de produit et travailler dans un service marketing d’un laboratoire.

Salaires

Le délégué médical a une activité mi-médicale, mi-commerciale. En général il gagne assez bien sa vie. Le salaire débutant se situe au  autour de 1 700 € brut par mois auxquels s’ajoutent des indemnités de déplacement et des primes d’intéressement qui peuvent être très substantielles selon les laboratoires.

Métier accessible

  • après le bac, avec une formation de 2 ou 3 ans

Centres d'intérêts

  • Travailler seul
  • Se déplacer souvent, voyager

Synonymes

  • visiteur médical
  • Visiteur médical

En savoir plus

Comité professionnel national de la visite médicale
www.cpnvm.com

Les entreprises du médicament
www.leem.org

Patrick Neyroud