Cordonnier

Cordonnier (Visuel) © Nasser Zebidour

Le cordonnier est un artisan qui répare des chaussures, des sacs et autres vêtements de cuir à la demande de clients. Il travaille à la main et avec des machines. Il reçoit les clients dans son magasin qui est aussi son atelier de travail.

Description métier

Le cordonnier commence par examiner l’état des ou de la chaussure qu’on lui apporte. Il fixe le prix de la réparation à effectuer et la date à laquelle le client peut venir récupérer son bien.

La réparation la plus courante consiste à remplacer la semelle ou le talon du soulier ou à poser des protections métalliques ou en matière plastique aux extrémités arrière du talon et avant de la semelle. Les réparations de couture sur cuir sont plus rares.

Il décolle ou découd la partie à changer, dessine la pièce de remplacement, la découpe dans la matière choisie, la prépare en la ponçant et la fixe ensuite sous la chaussure à l’aide de clous ou de colle spéciale. Dans certains cas, la semelle est cousue à la machine.

Le cordonnier passe la chaussure au « banc de finissage » pour fraiser et polir les bords de la pièce qu’il vient de mettre en place. Il peut avoir à remplacer les semelles intérieures et la cambrure (tige située au niveau du talon).

Le travail du cordonnier peut aussi consister à réparer d’autres objets en cuir comme les sacs, cartables, ceintures, gants et autres vêtements de cuir. Certains artisans effectuent aussi des travaux de teintures sur cuir.

Le cordonnier vend également des accessoires : semelles intérieures, lacets, cirages et crèmes, embouchoirs. S’il est artisan à son compte, il effectue les tâches de gestion de sa boutique. Souvent il développe des activités multiservices : cartes de visite, clés minute…

La plupart du temps, le cordonnier travaille seul dans la boutique atelier où il reçoit les clients. Il peut aussi être placé dans un centre commercial. Il se tient debout, parfois assis selon les travaux à effectuer, souvent dans le bruit, la poussière et les odeurs de colle ou de solvants.

Études / Formation pour devenir Cordonnier

Des formations professionnelles pointues préparent au métier de cordonnier :

- CAP cordonnier-bottier,
- CAP cordonnerie multiservice

A noter : d'autres CAP existent dans le domaine du cuir : maroquinerie, sellerie générale, vêtements de peau,

- Bac pro métiers du cuir, option chaussures (industrie du luxe),

- BTS métiers de la mode-chaussure et maroquinerie.

Ces diplômes se préparent aussi dans le cadre de l’apprentissage. Il existe également une formation dispensée par l’AFPA en cordonnerie multiservice.

Évolutions

Avec de l’expérience, un salarié cordonnier peut évoluer vers un poste de responsable d’atelier de réparation industrielle. Il peut aussi se spécialiser en maroquinerie et travailler les cuirs fins et la sellerie : selles, harnais, garnitures de voitures.

Il peut aussi se mettre à son compte. Un cordonnier expérimenté peut aussi se spécialiser dans la chaussure de luxe, sur mesure ou dans la fabrication de petites prothèses (podo orthèse).

Salaires

Un salarié débutant gagne le Smic (1 445 € brut mensuel).. Un jeune artisan débutant à son compte gagne entre 1 500 et 2 000 € par mois.

Métier accessible

  • après la 3e, un CAP ou un BEP

Centres d'intérêts

  • Faire du commerce, travailler dans un magasin

Synonymes

  • cordonnier-maroquinier

En savoir plus

Les compagnons du devoir
www.compagnons-du-devoir.com

Fédération française de la cordonnerie et multivervices
www.cordonnerie.org

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.